Quinoa cake au brocoli chèvre et tomates séchées

pinit

 

Quinoa cake au brocoli chevre et tomates sechees

Jennifer MARTIN
Niveau de difficulté : facile
"Le quinoa ? c’est pas bon et ça n’a aucun goût … !!" Qui n’a jamais entendu cette phrase sortie toute cuite de la bouche de ceux qui ne savent pas qu’ils passent à côté d’une céréale pourtant très intéressante …
Croyez moi que le quinoa gagne vraiment à être cuisiné sous toutes ses formes. Je crois qu’il est d’ailleurs l’ingrédient que j’utilise le plus dans mes recettes et notamment mes astuces anti gaspi.
Sur le plan de la nutrition, il est une véritable mine d’or et une protéine végétale d’excellente qualité avec une teneur d’environ 15%. Riche en acides gras polyinsaturés et micro nutriments, le quinoa est sans gluten, riche en fibres et saura « pimper » vos préparations comme jamais.
Mais attention, la préparation du quinoa nécessite qu’on s’y arrête quelques minutes avant d’enfiler son tablier. Je vous explique tout.
En effet, pour en revenir à ceux qui vous diront que le quinoa n’est pas bon, c’est parce qu’ils n’auront pas pris certaines précautions.
Le quinoa est recouvert d’une substance appelée la Saponine dont le goût est très amer, d’où son goût désagréable en l’état.
La saponine enveloppe les grains de quinoa, et il est important de l’enlever avant de consommer le quinoa.
Tout d’abord la saponine est un ensemble de molécules totalement naturelles produites par certains animaux et certaines plantes (quinoa, lierre, soja, salsepareille, etc). Elle peut être plus ou moins toxique selon sa provenance et le type de saponine. Cependant, elle ne représente aucun danger pour l’Homme et est seulement dangereuse pour certains animaux à sang froid comme les poissons ou les insectes s'ils en consomment de grandes quantités.
La saponine est donc une substance naturelle, présente et produite sur Terre depuis des milliers d’années. Après avoir été utilisée il y a quelques centaines ou milliers d’années pour fabriquer du savon, la saponine est aujourd’hui parfois utilisée en pharmacie et en médecine (on en fait même de la lessive, d’où la mousse qui apparaît quand vous le rincez).
Nous voilà donc rassurés, on ne prend aucun risque à manger du quinoa en l’état … mais alors comment fait-on pour se débarrasser de cette amertume ?
Tout simplement en faisant tremper votre quinoa dans un grand volume d’eau. Je vous conseille 12h de trempage.
J’attire votre attention sur le fait que le trempage ne suffit pas. Il vous faudra rincer abondamment le quinoa sous l’eau froide et faire en sorte qu’il ne mousse plus avant de le cuire.
Enfin un dernier point très important. Le quinoa a tendance à fermenter rapidement pendant le trempage. Si vous souhaitez prolonger le trempage au-delà de 12h c’est possible mais changez l’eau 2 fois par jour et surtout en été. Si vous constatez une odeur nauséabonde, jetez le tout car il ne serait pas prudent de le consommer.
Maintenant que nous avons fait le point sur les bienfaits du quinoa et que vous avez compris pourquoi certains ne sont pas les amis les amis du quinoa, on passe en cuisine.
Quelques mots pour vous expliquer comment est née cette recette.
Je crois que je suis devenue la « spécialiste » des recettes anti gaspi ces dernières années. Il faut avouer que j’ai souvent la main lourde sur les quantités (lol). Il ne vous a jamais arrivé de vouloir finir le fond du paquet et de vous retrouver avec une quantité de céréales cuites pour un régiment ! C’est valable pour les pâtes et le riz évidemment et je suis certaine que vous savez exactement de quoi je veux parler ….
Bon on y arrive …. Ne partez pas, on rentre au cœur du sujet !
Vous savez que j’aime les recettes simples, faciles et rapides à réaliser, sans chichis. Et oui on n’est pas tous des Chefs avec des cuisines professionnelles (je m’inclus évidemment ) … Je sais trop ce que c’est que de rentrer à 19h à la maison avec la quantité de tâches à effectuer entre les enfants, la maison … et la préparation du repas.
Alors j’ai eu l’ingénieuse idée de mélanger un reste de quinoa trempé mais non cuit avec des œufs et un reste de brocolis cuits la veille au Vitaliseur et qui ne demandait qu’à être utilisé dans mon frigo.
Le résultat était sans appel et canon. C’est une recette dans laquelle vous pourrez y glisser absolument tous les légumes que vous voudrez et qui en fait une recette 4 saisons. Alors soyez imaginatifs et sans jamais trop s’éloigner des consignes de la recette évidemment.
Je vous déconseille cette recette au four qui en ferait une préparation bien trop sèche alors qu’elle est tellement moelleuse à la vapeur douce.
Temps de préparation 25 minutes
Temps de cuisson 45 minutes
Temps total 1 heure 10 minutes
Type de plat Accompagnement, brunch, Cake, lunch

Ingrédients
  

  • 250 g quinoa sec
  • 3 gros œufs entiers
  • 2 c. à soupe psyllium blond (ingrédient indispensable et non substituable)
  • 6 sommités de brocoli
  • 8 tomates séchées
  • 2 c. à soupe huile d’olive
  • 1 c. à café bicarbonate 
  • 1 c. à soupe vinaigre de cidre 
  • 80 g chèvre frais ou fêta 
  • 1/2 cc piment d’Espelette ou de paprika
  • 3 c. à soupe persil frais, ciboulette, basilic …
  • 1 c. café sel
  • Poivre du moulin

Instructions
 

  • La veille de la préparation, tremper le quinoa sec dans un large volume d’eau. Pensez à couvrir le bol en été pendant le trempage et afin d’éviter les moucherons qui sont friands !!
  • Rincer abondamment le quinoa au moins 2 fois (on le débarrasse de la fameuse saponine) puis on l’égoutte soigneusement.
  • Chauffer la cuve du vitaliseur remplie au 1/3
  • Cuire les sommités de brocoli 3 min sur le tamis du Vitaliseur 
  • Tailler les tomates séchées en lamelles fines
  •  Émietter la féta
  • Dans un cul de poule, casser et battre les 3 œufs en omelette
  • Ajouter tous les ingrédients de la recette, à commencer par le quinoa, puis les brocolis, tomates séchées, chèvre, l’huile d’olive et les herbes et épices, sel, poivre
  • Ajouter le bicarbonate et verser le vinaigre de cidre dessus (et oui ça mousse et c’est normal)
  • Enfin ne pas oublier les 2 cas de psyllium blond qui sont Indispensables pour la bonne tenue du cake et que vous arriviez à couper de belles tranches, une fois votre cake cuit.
  • Mélanger une dernière fois et verser la préparation dans le moule du Vitaliseur préalablement huilé.
  • Cuire 45 min sur le tamis
  • Laisser reposer 1 h avant de démouler et déguster

Notes

Conservez votre cake au réfrigérateur s’il vous en reste (peu probable croyez-moi). Comme toutes les préparations avec des œufs c’est plus prudent. Je vous conseille de le manger le jour même. Idéalement, préparez le 2 à 3h avant de le déguster.
Préparez un bon coulis de tomates pour la version estivale.
Pour une version plus automnale ou hivernale, vous pouvez ajouter une petite fondue de poireaux aux échalotes (4 cas environ de légumes, ajoutées à la préparation).
2eme photo à mettre plus loin dans le déroulé
Pour les prochaines recettes, je prévoirai des photos des étapes je trouve que c’est intéressant de pouvoir visualiser en cours de préparation et surtout pour les recettes de boulangerie et pâtisserie.

Quinoa cake au brocoli chèvre et tomates séchées

Avez-vous fait cette recette ?

Carte de recette alimentée par Delicious Recipes

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recipe Rating